Les projets de fusion vont bon train dans l’industrie chimique, et les autorités de la concurrence ont du pain sur la planche. Les premiers à avoir annoncé leur mariage sont les américains Dow et Dupont. Bruxelles a ouvert une enquête en août dernier pour déterminer si l’opération est susceptible de réduire la concurrence dans des secteurs tels que la protection des cultures et des semences. La nouvelle entité doit ê...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !