8,3 % des Français sont clients d’une banque en ligne avec la tarification pour principale motivation, rapporte une étude de Boursorama banque. Il n’en fallait pas plus pour que les cabinets comptables reprennent le modèle à leur compte. Avec une constante : derrière l’initiative se tient toujours un poids lourd de la profession, qui choisit de se diversifier. C’est le cas de Terre de Compta, filiale du cabinet d’experts-comptables Cogedis.

Logiciel de reconnaissance des factures

Lancé depuis décembre 2015, Terre de Compta compte désormais une centaine de clients, tous agriculteurs. Gain de temps et disponibilité 24 heures sur 24, assure la directrice du cabinet, Amélie Caro. « Nous arrivons à une réduction des frais comptables pour les agriculteurs de 30 à 40 %, selon la typologie de l’exploitation », ajoute-t-elle.

« L’exploitant agricole dispose de son propre espace sécurisé. Il peut à tout moment y déposer en ligne ses pièces comptables qu’il a préalablement scannées. Ses factures d’achat, ses relevés bancaires, ses documents de MSA, ses suivis de caisse dans le cas de circuits courts… Tout est traité par un logiciel de reconnaissance des factures. Nous procédons évidemment à des vérifications, mais c’est un gain de temps, au global, indéniable. »

Résultat : le site Terredecompta.fr enregistre des flux plus importants les soirs et les weekends. « Chaque exploitant peut faire sa compta quand il le souhaite », poursuit Amélie Caro. Les demandes, envoyées par mail, sont traitées sous les 48 heures.

Sécurité juridique et comptable

« Le système est numérique mais reste humain. » Chaque exploitant a son référent comptable. Le cabinet est composé de deux collaborateurs experts-comptables et trois conseillers commerciaux qui assurent derrière les échanges avec les agriculteurs par mail, visioconférence ou téléphone. Et comme un cabinet classique, ils travaillent sur mesure pour les demandes particulières.

Rosanne Aries