Avec la hausse du prix des engrais azotés et la baisse des cours du blé tendre, des ajustements de la dose technico-économique optimale sont à prévoir. «Concrètement, à la mi-octobre lorsque le prix de l'unité d'azote atteignait de 1,30 à 1,40 euro et le prix du blé de 130 à 140 euros la tonne, la dose optimale conseillée était inférieure de 31 à 42 kg/ha à la dose d'optimum technique...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !