Cela avait été envisagé dès septembre 2000. C'est désormais chose faite. Arvalis-Institut du végétal est né le 18 décembre dernier, issu de la fusion de l'ITCF (Institut technique des céréales et des fourrages) et de l'AGPM technique (institut européen du maïs). L'objectif du nouvel institut, dont le siège est situé à Paris, est ' de mettre en commun les savoir-faire au service des filières céréales à paille, maïs, riz, pommes de terre, protéagineux et fourrages ', explique Charles Brette, directeur de la nouvelle entité. Il précise par ailleurs que ' l'identification des thèmes et des compétences pouvant être partagés avec le Cetiom est à l'ordre du jour '.

Outre ses travaux de recherche appliquée, Arvalis, doté d'un budget de 42 M?, entend développer des actions plus transversales concernant, par exemple, la protection de l'environnement, la sécurité alimentaire ou la réponse aux attentes des consommateurs. Le logo et l'organigramme de l'institut devraient être finalisés pour mars 2003.