«Lorsque nous avons créé notre élevage de canards et d’oies, notre volonté était de maîtriser l’ensemble de la chaîne, de l’élevage jusqu’à la commercialisation en passant par la transformation », explique Pierre-Yves Kuster. Il ne restait plus qu’à faire venir les clients sur l’exploitation, en misant notamment sur le réseau Bienvenue à la ferme en Bergeracois. Dè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !