Selon le projet et les montants engagés, la banque peut demander une ou plusieurs garanties. Hypothèque ou inscription au privilège du prêteur de deniers (IPPD) pour le foncier et les bâtiments, caution solidaire auprès de la famille… Des organismes de caution mutuelle, comme BPIFrance ou la Siagi, permettent d’apporter une garantie sans solliciter la famille du futur installé.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !