«Hors le collectif, point de valorisation. » On pourrait résumer ainsi la position des instituts techniques et des professionnels sur les données collectées par les agriculteurs. François Brun, en charge du dossier « agriculture numérique » à l’Acta, rappelle volontiers que « la donnée en elle-même n’a pas de valeur. C’est l’agrégation de plusieurs et leur traitement...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !