Fini les quotas et la référence matière grasse. Les récentes tensions sur le marché du beurre ont d’ailleurs illustré ce changement de paradigme dans la filière laitière. Les industriels demandent désormais un lait riche en matière protéique comme en matière grasse. Pas si facile quand la génétique s’est orientée en défaveur du TB pendant presque deux décennies. «...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !