Chaque vendredi ou presque, Daniel Obrecht attelle sa bétaillère à son tracteur ou une remorque à sa voiture. Il charge un grand bovin dans la première ou un veau dans la seconde, et prend la direction de l’abattoir de Bahlingen, au pays de Bade, en Allemagne. Celui-ci est distant de 42 km de son siège d’exploitation à Andolsheim (Haut-Rhin), à un jet de pierre de Colmar. Ce rituel est rodé depuis 2002, l’anné...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !