Le traitement à l'eau chaude constitue « une méthode fiable pour lutter contre Xylella fastidiosa dans les plants de vigne en dormance », estime l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) dans un nouvel avis. 

« Le traitement à l'eau chaude est déjà utilisé avec succès pour éliminer la maladie phytoplasmique de la flavescence dorée dans le matériel de plantation des vignes (boutures et greffes), ce qui rend possible leur commercialisation, en toute sécurité, vers des zones protégées de l'UE. L'Efsa a donc été invitée par la Commission européenne à évaluer si ce traitement pourrait également protéger les plants de Vitis sp. contre X. fastidiosa. »

« Le groupe scientifique de l'Autorité sur la santé des plantes (groupe PLH) a conclu dans son avis que la procédure de traitement à l'eau chaude utilisée contre la flavescence dorée était également efficace contre la bactérie X. fastidiosa présente sur la vigne. Au cours de ce traitement, les plants dormants ou les parties de plants sont immergés pendant 45 minutes dans de l'eau chauffée à 50° C. »

« Pour préparer son avis scientifique, le groupe PLH a étudié le protocole technique soumis par les autorités italiennes ainsi que les conseils formulés par l'Agence française de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) ; une recherche exhaustive de la littérature a été également été menée. »

A télécharger :