Dix-neuf membres d'un réseau mafieux roumain spécialisé dans les vols d'engins de chantiers et agricoles ont été condamnés jeudi à Nancy à des peines allant de 18 mois à 6 ans d'emprisonnement ferme.

Les principaux commanditaires présumés du réseau, condamnés aux peines les plus lourdes, ne se sont pas présentés devant le tribunal correctionnel de Nancy, qui les a donc condamnés en leur absence. Le tribunal correctionnel a prononcé des peines légèrement inférieures à celles réclamées par le parquet, qui avait requis sept ans, la peine maximale, à l'encontre des commanditaires.

Dans son réquisitoire, le vice-procureur Grégory Weil avait indiqué vouloir « rendre les opérations (délictueuses) déficitaires » pour les voleurs. Lors de l'ouverture du procès, lundi, seuls 10 des 19 prévenus s'étaient présentés devant le tribunal, « uniquement des petites mains », selon l'un des avocats de la défense, Me Samira Boudiba.

Lors de l'énoncé de la décision, il ne restait plus que deux voleurs dans l'enceinte du tribunal. Le premier, condamné à 18 mois d'emprisonnement, est reparti libre car sa peine a été couverte par la détention provisoire. Le second, condamné à 6 ans, a été immédiatement incarcéré. Un mandat d'arrêt a été délivré contre tous les autres condamnés, notamment contre l'un des principaux chefs du réseau, surnommé « Obezu » (« L'obèse » en roumain), qui n'avait pas fait le déplacement en France.