Le groupe volailler Duc aurait entamé des discussions en vue d'une alliance avec Sofiprotéol, avec lequel il vient de déposer une offre conjointe pour la reprise de certains sites industriels de Doux, selon des informations du journal Le Monde en date du 17 août.

Selon le quotidien, qui ne cite pas de sources, « les deux partenaires pourraient ne pas en rester là et analysent maintenant la possibilité de tisser des liens plus étroits ». Jointe par l'AFP, une porte-parole de Duc a indiqué que le groupe « ne souhaite faire aucun commentaire ». Sofiprotéol n'était pas disponible pour une réaction dans l'immédiat.

Avec le groupe Glon Sanders, filiale de Sofiprotéol*, le groupe Duc s'intéresse à trois sites industriels du pôle frais du volailler Doux, pour lesquels il a déposé une offre le 10 août auprès du tribunal de Commerce de Quimper.

Duc, qui, contrairement à Doux, est coté en Bourse, a enregistré pour l'année 2011 un chiffre d'affaires de 180,70 millions d'euros. Spécialiste de la production, l'abattage, le conditionnement et la commercialisation de volailles, il dispose de quatre sites en France.

Le groupe Duc vient de publier un chiffre d'affaires en repli de 3,5 % sur un an au 2e trimestre, mais s'est dit « confiant » pour atteindre ses objectifs de rentabilité « dès la fin de l'année » grâce au recentrage de ses activités sur les marchés du frais.

* Sofiprotéol est l'établissement financier de la filière des huiles et protéines végétales