Pour près de 40 % des viticulteurs, la trésorerie s'est dégradée en 2012 par rapport à 2011, contre 34 % l'an dernier, selon un sondage ADquation publié dans la revue Agrodistribution de novembre 2012.

 

C'est dans les Pays de la Loire que le niveau de trésorerie se serait le plus dégradé, à en croire les réponses données par les viticulteurs interrogés (57 %, contre 41 % dans le Sud-Est, 37 % dans le Sud-Ouest et 32 % dans l'Est).

 

A l'inverse, 15 % des viticulteurs considèrent que le niveau de trésorerie s'est amélioré, un chiffre en baisse comparé à 2011 (22 %).

 

Les grosses exploitations (20 ha ou plus) sont plus nombreuses à voir leur trésorerie s'améliorer (23 %).

 

45 % des viticulteurs considèrent que leur trésorerie de 2012 est identique à celle de 2011 (42 %, soit une part sensiblement équivalente sur les deux années).

 

Les résultats de trésorerie semblent meilleurs chez les moins de 40 ans (18 % seulement de « dégradation »).

 

1 % des viticulteurs interrogés ne se sont pas prononcés.

 

Cette enquête a été réalisée par téléphone entre le 5 et le 12 octobre 2012, auprès de 401 chefs d'exploitation agricole représentatifs à 95 % des exploitations ayant plus de 1 ha de vigne.

 

 

Lire également :

Viticulture/Avenir de la filière : les producteurs ont le moral (sondage) (05 novembre 2012)