L’exécutif a prévu d’y annoncer son plan pour le développement de la filière bio et pourrait également annoncer des mesures pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. « Avec le projet de loi sur l’alimentation et les vœux aux agriculteurs, cette année le thème de l’agriculture est important et cela se reflétera dans les différentes filières que le président ira voir sur le Salon », selon l’Élysée.

Le plan d’investissement en ligne de mire

En Auvergne, lors de ses vœux au monde agricole le 26 janvier, le chef de l’État a assuré que l’agriculture française pouvait retrouver « le printemps » en changeant de modèle pour privilégier la qualité et l’ouverture sur le monde et promis un plan d’investissement de 5 milliards d’euros pour l’agriculture, dont la répartition reste à définir.

Le Salon international de l’agriculture est un passage obligé pour les chefs de l’État mais aussi pour les candidats à la présidentielle. Pendant la campagne en 2017 Emmanuel Macron y avait reçu un œuf sur la tête. « Cela fait partie du folklore », avait-il alors minimisé.

AFP