Durant la campagne 2009-2010 (du 1er août au 31 juillet), il s'est vendu 9,5 millions d' hectolitres de vin dans les grandes surfaces en France, pour un chiffre d' affaires de 3,5 milliards d'euros, a indiqué FranceAgriMer jeudi. Des ventes stables en volume et en légère hausse en valeur (+1,3 %).

Mais tous les vins ne sont pas logés à la même enseigne. Poursuivant un mouvement engagé depuis plusieurs années, les IGP (ou vins de pays) de cépages progressent fortement (+12 % en volume et en valeur), alors que les vins sans indication géographique (ex-vins de table) reculent nettement (-7,5 % en volume et -6 % en valeur).

Les Français sont de plus en plus nombreux à céder à la simplicité des merlots, cabernets sauvignons et autres chardonnays. Ils plébiscitent également les bib (+13 % en volume, +14 % en valeur). Les ventes de ces poches souples enfermées dans un carton sont portées par la hausse de la consommation occasionnelle.

Du côté de la couleur, le rosé continue de progresser et le rouge, de régresser. Quant aux AOC, elles fléchissent en volume, mais se tiennent en valeur. Les consommateurs en boivent moins, mais mieux.

Lire également :

B.Co.