Une étude, réalisée par Winefair.com auprès des internautes, montre que l'achat de vin sur la Toile n'est pas encore rentré dans les habitudes...

Les deux premiers canaux qu'ils privilégient pour s'approvisionner sont la grande distribution et le caviste de quartier, qui sont quasiex aequo.

L'achat en direct chez le producteur apparaît en troisième position. « Il est important de noter que ces réponses ne reflètent pas les volumes mais les lieux d'achat. On peut donc acheter une bouteille chez le caviste et prendre trois caisses au supermarché », précise Henri Labarre, chargé de la communication de WineFair, premier salon virtuel des vins, à l'initiative de cette enquête.

Bien que réalisée sur internet, cette étude met en lumière le fait que l'achat de vin sur la Toile n'est pas encore bien rentré dans les moeurs. Dans le détail, on observe aussi que les sites spécialisés s'en sortent mieux que les sites généralistes comme Cdiscount.com.

Les hommes sont un peu plus adeptes que les femmes de l'achat en ligne. L'analyse par tranches d'âge met en évidence que les 18-24 ans achètent d'abord en grande distribution. L'approvisionnement chez le caviste est presque transgénérationnel puisqu'il arrive en tête quasi ex aequo avec la grande distribution chez les 25-54 ans. A noter enfin une fracture numérique chez les plus de 55 ans qui ne pratique quasi pas l'achat sur le web.

Ces résultats proviennent d'une enquête réalisée en ligne par le cabinet d'étude 2803 Media, du 4 février au 17 février ; 465 personnes y ont répondu.

A.A.