En passant près de l’Assemblée nationale, impossible de louper les 35 membres de la Coordination rurale ce mercredi 4 septembre. Ils se signalent par leur gilet jaune fluo, mais surtout une baguette gonflable de près de quatre mètres de hauteur.

3 centimes sur 1 €

Les agriculteurs sont venus des quatre coins de la France pour offrir des baguettes aux députés et les sensibiliser au problème de la répartition des marges. « On leur explique que sur 1 € que coûte la baguette, nous, on a 3 centimes », annonce Bernard Lannes, le président du syndicat. « On prend le pain parce que c’est symbolique, mais c’est valable pour le lait, pour la viande et toutes les productions », ajoute-t-il.

« Ils comprennent nos problèmes »

C’est finalement 55 députés qui viendront discuter avec les paysans. « On est très écouté par les députés, j’ai l’impression qu’ils comprennent nos problèmes », analyse Laurent Lheure, le président de la Coordination rurale du Loiret. « Les nouveaux députés de la majorité n’y connaissent rien, mais je ne leur jette pas la pierre, au contraire ! C’est justement à nous de les informer », s’exclame Patrick Clogenson, le président de la section de l’Île-de-France au sein du syndicat.

Et effectivement certains députés ne semblaient pas des plus au point sur le sujet lorsqu’ils sont venus chercher leur baguette…

Tanguy DhelinJournaliste web