Visiteurs et nouveautés au rendez-vous
/
  • Les allées d’Innov-Agri ont commencé à se remplir vers 11 heures, lors des premières démonstrations.

  • Berthoud fait évoluer sa gamme de pulvérisateurs automoteurs avec neuf modèles à rampe arrière, cabine frontale et rampe frontale. Les améliorations concernent la motorisation, la transmission et la cabine. Le constructeur français a choisi de mettre le modèle à rampe frontale en avant et le fait évoluer sur une culture de sorgho pour montrer la stabilité de la rampe.

  • Fendt dévoile pour la première fois le 500 Vario de nouvelle génération et c’est Innov-Agri qui est choisi pour cette présentation. Ce tracteur lancé la semaine dernière intègre un bloc Deutz conforme à la norme Tier 4 final ainsi que des évolutions sur le terminal et des projecteurs de travail à LED.

  • Bobcat aussi accorde une exclusivité à Innov-Agri avec une nouvelle gamme de chargeurs télescopiques dont ce TL 38.70 HF en costume breton. Ce chargeur remplace le 470 HF. Il abandonne le moteur Deutz pour un moteur Bobcat (construit par Doosan) de 3,4 l développant 130 ch. Conforme à la norme Tier 4 final, ce bloc fait appel à un catalyseur SCR, une vanne EGR et un DOC mais réussit à se passer d'un filtre à particules. Par rapport au modèle précédent, il monte en capacité (3,8 t au lieu de 3,5 t).

  • La presse à balles rondes Impress de Pöttinger est en démonstration sur le salon. Une grande première en France qui attire de nombreux visiteurs. La machine présentée sur Innov-Agri est une chambre variable mais un modèle à chambre fixe figure aussi au catalogue.

  • Toujours sur le stand de Pöttinger mais dans la partie consacrée au travail du sol, le déchaumeur à disques Terradisc reçoit désormais le Tegosem, une adaptation pour semer les couverts végétaux.

  • Nouveau venu sur le marché du pulvérisateur traîné, Challenger présente l’ensemble de sa gamme RG 300. Le Rogator 333 dispose de 3 300 litres de capacité, le 344 de 4 400 litres, le 355 de 5 500 litres et le 366 de 6 600 litres.

  • Sous sa bannière Dangreville Synergy, le constructeur picard fait évoluer son offre vers une gamme complète grâce à ses collaborations avec plusieurs spécialistes comme ici l’allemand Hawe pour les transbordeurs.

  • Les porte-caissons commercialisés sous la bannière Dangreville Synergy sont fabriqués en Italie par ITRunner.

  • Difficile de mettre en valeur des grilles de ventilation pour les installations de stockage. La société Les Mergers présente donc ses solutions sous forme de diorama.

  • Encore peu connue en France, la société espagnole Aguirre fabrique des semoirs pneumatiques et des pulvérisateurs. Ce modèle est équipé de la dent semeur RS en acier trempé montée sur une articulation avec sécurité par ressort hélicoïdal réglable.

  • Modèle phare de la gamme Aguirre, le TD 600 est en démonstration. Conçu pour les conditions difficiles, ce semoir est équipé de dents en acier protégées par deux plaques de carbure de tungstène. Les brides de fixation bénéficient d’une grosse section. La sécurité non-stop est réglable de 60 à 180 kg pour limiter le pianotage.

Arrivés tardivement, les agriculteurs étaient au rendez-vous des démonstrations dès la fin de la matinée. Un bon présage pour la suite du salon. Les nouveautés sont elles aussi au rendez-vous. Voici quelques innovations repérées au cours de cette première journée.

C. Le Gall