« Il va y avoir punition chez Casino à Gray ! » La phrase tourne dans le groupe d’agriculteurs restés à Vesoul (Haute-Saône) ce 10 août 2016 pour contrôler les grandes surfaces de la ville. Quelques jours plus tôt, la FDSEA de la Haute-Saône a demandé aux enseignes de la grande distribution de retirer les produits Président, Charal et Caprice des dieux de leurs rayons.

Quelques oublis

Dans la plupart des magasins contrôlés, les éleveurs ont repéré quelques oublis qui seront distribués gratuitement à la sortie ou remis au frigo par le responsable de magasins. Chez Casino, la situation est différente. Les produits sont toujours en rayons. « Il y avait un huissier de justice alors on a préféré ne rien toucher », s’énerve Xavier Jarrot, qui menait le groupe dans le magasin de Gray.

Deux heures plus tard, deux bennes de fumier et de gravats seront déversées devant ce magasin. Le soir, c’est celui de Luxeuil-les-Bains qui subit le même traitement. Son parking reçoit le contenu d’un camion de lait de Lactalis.

« Mettre des sous au cul de camion pour être collecté »

À travers ces actions, les agriculteurs de la Haute-Saône expriment leur détresse face au prix qui leur est payé pour leur production. « Aujourd’hui, un éleveur laitier doit mettre des sous au cul du camion pour être collecté, s’énerve Emmanuel Aebischer, le président de la FDPL (Fédération départementale des producteurs de lait). Il y a des gens qui se goinfrent et des gens qui meurent. » À bout, les éleveurs ont prévenu, tant que Casino ne respectera pas le boycott, des actions commandos se poursuivront contre les magasins.

Tanguy DhelinJournaliste web