Elle, son truc, c’était plutôt la mer. « Je voulais m’engager avec Seasheperd », confie Léa Dubost. Le monde agricole, cette Gersoise l’a découvert l’été, en faisant des petits boulots. Bien que végétarienne depuis ses 18 ans, elle n’avait rien contre l’élevage. C’est William Burkhardt, son compagnon depuis 2017, qui l’a convaincue de s’engager avec lui pour dé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
6%

Vous avez parcouru 6% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !