Les importations de l’UE ont dévissé de 11 % sur les sept premiers mois de 2017. La chute de 25 % des importations de viande brésilienne suite au scandale sanitaire dans ce pays, et à la réévaluation du réal explique en grande partie cette évolution.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !