Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, et le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, se félicitent, dans un communiqué du 7 novembre 2013, de l'accord négocié avec les services vétérinaires russes en faveur de la reprise des expéditions de bovins français vers la Russie.

Un lot de génisses montbéliardes a été livré dès la semaine dernière. L'idée de la création d'un marché de gros alimentaire dans le cadre du projet « Grand Moscou » sur lequel le marché de Rungis est impliqué a aussi été abordé avec le maire de Moscou.

Stéphane Le Foll « a souhaité que les autorités russes et françaises trouvent le plus rapidement possible des solutions concrètes pour la levée des différentes barrières sanitaires et phytosanitaires. Le ministre a ainsi souligné l'importance de l'agrément par les autorités russes des entreprises agroalimentaires françaises désireuses d'exporter vers la Russie et l'Union douanière. »

Les exportations agroalimentaires françaises vers la Russie affichent près de 1,1 milliard d'euros, et pourraient encore se développer. Notamment dans le secteur des vins et spiritueux, celui des viandes, principalement porcine, et celui des produits laitiers.

H.C.