La Fédération nationale bovine (FNB) prend « acte de l'orientation des soutiens couplés vers l'élevage » annoncée mardi par le ministre de l'Agriculture. Dans un communiqué du 17 décembre 2013, l'organisation syndicale « déplore la réduction de l'enveloppe attribuée à l'aide à la vache allaitante », estimant que Stéphane Le Foll n'a pas respecté les engagements pris par le président de la République.

La FNB n'entend visiblement pas se satisfaire de l'annonce d'une prime de 200 € pour les premières vaches. « Les règles de gestion de cette nouvelle aide seront déterminantes pour les producteurs spécialisés », prévient-elle, tout en soulignant « l'enjeu de mobiliser l'enveloppe couplée pour l'engraissement visant à favoriser une contractualisation avec sécurisation des marges. »

L'organisation syndicale met aussi en garde contre les « conclusions générales quant aux effets de cette nouvelle Pac par secteur et par exploitation. L'analyse doit veiller à prendre en compte les modalités définitives d'application, l'impact de l'ensemble des mesures (convergence, surdotation, fusion PHAE en ICHN...), ainsi que la grande hétérogénéité entre exploitations vis-à-vis des soutiens de la Pac et de leur évolution progressive. »