La Fédération nationale bovine (FNB) attend du ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, qu'il obtienne la création d'un groupe d'experts, au niveau européen « avec pour mandat de proposer des mesures concrètes » pour « offrir des perspectives » aux producteurs.

Leur « situation économique catastrophique » est due à la hausse de ses coûts de production et à des prix non rémunérateurs, souligne-t-elle.

La conjoncture actuelle est « largement issue de profonds dysfonctionnements de la chaîne alimentaire et du marché (dérégulation, perte de compétitivité...) », estime l'organisation syndicale,  dans un communiqué.

« Il s'agira, pour le groupe d'experts, de proposer des mesures structurantes dans le contexte de la hausse des prix des matières premières, des négociations Mercosur et de la Pac 2013 », poursuit-elle.

La FNB rappelle qu'elle a déjà fait part de sa demande de création d'un groupe d'experts auprès du Copa-Cogeca (organisations agricoles et coopératives de l'UE), qui a adressé un courrier au commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos.

L'organisation syndicale « se félicite de l'accueil qu'a reçu sa proposition ». « La décision de la présidence hongroise d'inscrire à l'ordre du jour du prochain Conseil informel des ministres de l'Agriculture européens du mois de mai prochain, l'examen de l'avenir des filières animales en Europe, notamment de la filière bovine, constitue un premier pas », estime-t-elle.