Vincent et ses chèvres, Philippe et ses vaches laitières, ou encore Jean-François et ses allaitantes : ce sont 120 éleveurs qui sont concernés par cette fermeture. « L’autre cabinet le plus proche se trouve à Carcassonne. Le vétérinaire devra faire près d’une heure trente de voiture pour venir dans nos exploitations », s’agace Mélanie Vandecastelle, éleveuse de bovins allaitants...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/leaves/article/article_container.jpt
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !