Alors que l’interprofession des produits de la ruche Interapi s’est récemment créée, associant l’ensemble de la filière, « l’organisation des négociants SFM, dont fait partie la Famille Michaud Apiculteurs, continue à dénigrer les apiculteurs qui commercialisent leurs miels en vente directe », explique la lettre. « Des prises de parole individuelles et collectives de négociants sont empreintes d’irrespect et de calomnie pour le travail des apiculteurs. »

« L’affirmation de SFM comme quoi “les miels d’apiculteurs qui vendent en circuit court échapperaient à tout contrôle” est fausse et diffamatoire. Les apiculteurs ont régulièrement recours à des analyses et la direction des fraudes fait également des contrôles chez les apiculteurs », écrivent les trois organisations signataires.

Par ailleurs, face à l’engouement des consommateurs pour les circuits courts et les produits locaux, « les négociants développent une stratégie de mécanismes basés sur des importations massives à bas prix et de dénigrement du travail des apiculteurs. À coups de communication, SFM construit une concurrence déloyale avec les apiculteurs récoltants. »

Autre point mis en avant dans la lettre : « Si Interapi veut montrer qu’elle est au service des apiculteurs français, qu’ils soient en circuit court ou long, il faudra organiser une valorisation du miel “origine France”. Nous espérons que SFM participera activement à cet objectif. »