La Fédération nationale bovine (FNB) affirme, dans un communiqué du 20 janvier 2014, que « la réforme de la Pac aura un impact majeur sur le niveau d'aide qui sera perçu par les élevages de veaux de boucherie ». L'organisation syndicale parle d'une « réduction d'au moins 40 % à l'échéance de 2019, en raison prioritairement de la convergence des soutiens ».

Le syndicat prédit même « une disparition totale » des soutiens pour les éleveurs disposant actuellement de « DPU spéciaux sans terre ». C'est pourquoi sa section des veaux de boucherie demande de favoriser l'accès au foncier de ces éleveurs afin qu'ils « puissent justifier d'une surface admissible lors de la déclaration Pac faisant foi, c'est-à-dire au 15 mai 2015 ».

La FNB demande aussi au ministre de l'Agriculture de « fixer à 1 hectare (et non plus haut) le seuil minimal de surface permettant l'activation des DPB [droits à paiement de base], conformément à la base communautaire. Ce seuil n'a pas encore été confirmé lors des annonces du Conseil supérieur d'orientation ».