Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les filières doivent être créatives

réservé aux abonnés

Valeur ajoutée - Les filières doivent être créatives
Le colza diester, une réussite industrielle française que la concurrence internationale menace. © M. Seyer/GFA

Mouvement de prix imprévisibles, fins de quotas, concurrence internationale : dans un contexte mouvant, créer de nouveaux marchés demeure le principal levier pour garder la tête hors de l’eau.

La valeur ajoutée, c’est ce qui reste quand on retire les consommations intermédiaires du chiffre d’affaires. Autrement dit, elle représente le gâteau que les salariés, les investisseurs et l’Administration doivent se partager à la fin d’un exercice comptable. Un gâteau qui, dans un secteur agricole plongé dans une concurrence mondiale accrue, tend souvent à se réduire.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
10%

Vous avez parcouru 10% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza proche de l’équilibre, faute de nouvelles informations

Les prix du colza étaient plutôt stables vendredi en fin de journée après avoir testé de nouveaux seuils, faute de nouvelles informations.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Déguster et améliorer son vin 

39€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

INDEX ACTA BIOCONTRÔLE 2019

36€

Disponible

AJOUTER AU PANIER