Un projet d'accord a été conclu entre l'Union européenne et la Norvège pour lever les droits de douane sur certains produits agricoles et alimentaires, a annoncé, vendredi, la Commission européenne. Ce projet doit encore être approuvé par les autorités respectives des deux parties.

Cet accord, négocié depuis trois ans, « permettra aux exportateurs de l'UE de renforcer leurs positions sur le marché norvégien », s'est félicitée Bruxelles. La nouvelle libéralisation des échanges « représente environ 20 % de la valeur actuelle des exportations de l'UE à la Norvège », soit 250 millions d'euros par an, a précisé la Commission.

En ce qui concerne les produits les plus sensibles comme les viandes, les produits laitiers ou les fruits et légumes, la Norvège va accorder des réductions de tarifs douaniers ou de nouveaux contingents d'importation. Elle va ainsi ouvrir son marché avec des contingents de 900 tonnes de viande bovine, 600 tonnes de viande porcine et 800 tonnes de volaille.

Selon le nouvel accord, la Norvège doit également ouvrir un contingent supplémentaire de 2.700 tonnes de fromages, en plus des 4.500 tonnes de quotas existants. Le total de 7.200 tonnes correspond au volume des échanges actuels et représente de 8 à 10 % du marché norvégien des fromages, précise Bruxelles.

Le pays va également ouvrir des contingents d'importation supplémentaires aux céréales européennes (5.000 tonnes de blé dur, 10.000 tonnes de maïs, 1.000 tonnes de seigle), ainsi que pour des fruits et légumes, des viandes transformées (charcuteries) et des jus de fruits. Les droits de douane norvégiens seront en outre réduits pour des plantes ornementales et des fleurs.

Pour les produits sur lesquels la Norvège offre une libéralisation totale de son marché, l'Union européenne libéralisera de manière réciproque.

Bruxelles concède également des contingents d'importation à des produits norvégiens : 13.000 tonnes d'aliments pour animaux domestiques, 3.200 tonnes de fromages, 400 tonnes de framboises et 200 tonnes de chips.

La Norvège est un importateur net de produits agricoles et la balance commerciale dans le domaine agricole penche nettement en faveur de l'UE. Les exportations de produits agricoles communautaires vers la Norvège ont augmenté régulièrement au cours des dix dernières années et ont doublé entre 2000 et 2007, à 1,6 milliard d'euros.

Depuis 1992, la Norvège bénéficie du marché intérieur européen, mais des droits de douane existent toujours dans le domaine de l'agriculture et de la pêche.