La Cour des comptes européenne vient de publier un rapport sur les programmes « Lait aux écoliers » et « Fruits à l'école » mis en place par l'UE. Le premier est jugé « très peu efficace », le second plus favorablement.

L'audit réalisé par la Cour « a permis de conclure que :

• Le programme « Lait aux écoliers » reste très peu efficace et n'a guère eu d'impact, dans la mesure où il est affecté par un très important effet d'aubaine, à savoir que, pour l'essentiel, les produits subventionnés seraient, soit inclus dans les repas des cantines, soit susceptibles d'être achetés par les bénéficiaires en l'absence de subvention. Cet effet est encore accentué par l'absence de mécanisme permettant de concentrer l'aide sur des cibles aux besoins prioritaires. ». D'autre part, « les ambitions éducatives affichées sont insuffisamment prises en compte lors de la conception et de la mise en oeuvre du programme.

• Bien qu'il soit trop tôt pour se prononcer sur l'efficacité du programme « Fruits à l'école », sa conception semble beaucoup plus susceptible de contribuer à la réalisation de ses objectifs. Certaines solutions retenues pour le programme « Fruits à l'école » pourraient constituer des pistes potentielles pour améliorer l'efficacité du programme « Lait », indique la Cour dans un communiqué.

La Cour formule une série de recommandations, notamment pour le programme « Lait aux écoliers ». « Si ce programme doit être maintenu, il conviendra de le réformer en profondeur pour corriger les faiblesses identifiées. Le modèle de distribution gratuite en dehors des cantines devrait être envisagé, la population à cibler restant à définir en fonction des besoins nutritionnels. Le rôle et l'importance des mesures d'accompagnement pédagogique devraient être évalués. La coordination et les synergies entre les deux programmes devraient être renforcées afin de garantir la cohérence de l'approche nutritionnelle et une gestion optimisée. »

Les programmes « Lait aux écoliers » et « Fruits à l'école » de l'UE visent à encourager les enfants à adopter une alimentation saine en consommant des produits laitiers, ainsi que des fruits et des légumes, de même qu'à contribuer à élargir le marché pour ces produits. Le programme « Lait aux écoliers » offre, depuis 1977, des subventions aux États membres pour la vente à prix réduit de produits laitiers dans les écoles, tandis que la distribution gratuite dans le cadre du programme « Fruits à l'école » a commencé plus récemment, au cours de l'année scolaire 2009-2010. L'UE consacre actuellement un budget annuel de 180 millions d'euros à ces deux programmes.

Lire également :