Xavier Beulin, président de la FNSEA, a déclaré samedi matin au Salon de l'agriculture que le président de la République lui a indiqué le matin même, lors de l'inauguration du SIA, que la possibilité de faire bénéficier les chefs d'exploitations agricoles de la réforme de la TVA sociale pour alléger le coût du travail est « une question qui reste posée et ouverte », selon les termes du responsable syndical.

Le ministre de l'Agriculture avait pourtant expliqué mardi dernier que cela n'était pas possible. Si cette mesure était appliquée aux chefs d'exploitation, elle devrait également l'être aux « artisans et commerçants » et coûterait alors des « milliards d'euros », selon les termes du ministre. « On toucherait alors une population extrêmement importante » et le coût de la mesure serait « excessif », avait ajouté M. Le Maire.

Le lendemain de cette déclaration de Bruno Le Maire, le président de la FNSEA s'était dit « amer », allant jusqu'à déclarer que le ministre « ne connaît pas son dossier ».

Mais à en croire les déclarations de Xavier Beulin samedi, le dossier n'est donc pas clos.

Le président de la FNSEA s'est également entretenu samedi du problème de stockage de l'eau avec Nicolas Sarkozy. Le président de la République lui aurait répondu qu'il sera plus facile de régler ce type de dossier en réunion interministérielle dans la mesure où le portefeuille de l'écologie a été repris par Matignon. Nathalie Kosciusko-Morizet a en effet démissionné de ses fonctions de ministre pour devenir porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy.

Lire également :

Y.H.