Le gouvernement britannique a annoncé mardi le report de deux opérations controversées d'élimination de milliers de blaireaux, potentiellement vecteurs de la tuberculose dans les élevages bovins.

Ce recul intervient à l'issue d'une intense campagne des défenseurs de ces animaux, menée notamment par le guitariste du groupe Queen, Brian May. Cette campagne est sans précédent au Royaume-Uni depuis la mobilisation contre la chasse au renard dans les années 1990-2000.

Selon le NFU (National Farmer Union, principal syndicat d'agriculteurs), le nombre de blaireaux dans les deux zones où devaient avoir lieu ces opérations d'élimination dans l'ouest de l'Angleterre (Gloucestershire et Somerset) s'est révélé plus important qu'initialement prévu. Du coup, l'objectif d'éliminer 70 % de ces animaux, niveau requis pour réduire d'environ 15 % la tuberculose bovine, était devenu difficile à atteindre.

« En commençant les opérations pilotes l'été prochain, nous pourrons nous appuyer sur le travail qui a déjà été fait », a déclaré le ministre.

La tuberculose bovine a entraîné entre janvier et juin 2012 l'abattage de 18.213 bovins dans le pays. En 2010-11, plus de 26.000 bovins avaient été abattus, une perte estimée à 91 millions de livres (115 millions d'euros) selon les autorités.

Mais l'efficacité de ces opérations d'élimination des blaireaux a été contestée par des scientifiques de renom, qui ont ce mois-ci dans le journal The Observer appelé le gouvernement à revenir sur sa décision.