Une campagne nationale de communication va être lancée à la mi-juillet pour promouvoir la mixité des métiers, qui prendra notamment la forme d'un spot mettant en scène des femmes et des hommes dans des emplois aujourd'hui très peu mixtes, comme la boucherie ou l'aide à domicile.

Conçue avec la Fondation Egalité-Mixité, sous l'égide de la Fondation Agir contre l'exclusion (Face) et avec le soutien de grandes entreprises, cette campagne « a vocation à faire évoluer l'image des métiers pour faire progresser la mixité en leur sein ».

Présentée à la presse le 2 juillet, cette campagne prendra notamment la forme d'un court film mettant en scène un homme auxiliaire de puériculture, une femme boucher, une autre mécanicienne, ou encore un homme auxiliaire de vie auprès d'une personne âgée. Elle se termine avec le slogan « Au travail, c'est le talent qui compte ».

La campagne, qui se déclinera sur différents supports jusqu'à la fin de l'année, « a été conçue à l'initiative des entreprises pour répondre à un enjeu économique », a expliqué à l'AFP Catherine Tripon, de la Fondation Face. « En effet, certains métiers en tension ont besoin de recruter, des hommes ou des femmes, mais ne trouvent pas preneurs à cause de préjugés ou stéréotypes », a-t-elle souligné.

Une initiative soutenue par le gouvernement

Soutenue par le ministère des Droits des femmes, la campagne s'inscrit dans le cadre d'un plan global en faveur de la mixité professionnelle lancé au début de 2014.

« Seuls 12 % des métiers sont réellement mixtes », a rappelé la ministre, Najat Vallaud-Belkacem, à l'AFP. Le gouvernement s'est donné l'objectif de relever la proportion à 30 % en 2025.

La non-mixité des métiers fait perdre des opportunités professionnelles à des individus, mais aussi à la société dans son ensemble en entraînant une perte de compétitivité, a souligné la ministre. « Depuis janvier, nous avons réuni tous les acteurs concernés – Education nationale, fédérations professionnelles, collectivités... – afin de définir différents plans d'action », a-t-elle indiqué.

Le gouvernement s'est notamment donné pour objectif de faire basculer dans la mixité dix secteurs d'activité clés. Parmi eux : l'accueil de la petite enfance, les services à la personne, la sécurité civile, l'énergie, les transports et le développement durable, choisis parce qu'ils sont à la fois très peu mixtes et porteurs d'emplois.