Le port maritime du Havre et les ports fluviaux de Rouen et de Paris, regroupés au sein d'Haropa, ont vu leur activité progresser globalement de 6 % en 2013, la plus forte progression en Europe du Nord, a annoncé le 23 janvier 2014 le groupement d'intérêt économique (GIE).

L'activité d'Haropa, qui n'a que deux ans d'existence, a atteint en termes de tonnage 90,4 millions de tonnes (Mt) et en nombre de conteneurs traités 2,6 millions d'EVP (équivalent 20 pieds, soit environ 100 millions de mètres cubes).

Le groupement portuaire français, cinquième par la taille en Europe du Nord, a indiqué dans un communiqué réaliser « la meilleure croissance nord-européenne » par rapport à 2012, devant Hambourg (+5,4 %) et Anvers (+3,6 %) et se « rapprocher de la quatrième place » dans le club des grands ports nord-européens, en grignotant 0,4 % de part de marché.

Pour le trafic de conteneurs, pour lesquels Le Havre est le premier port français, l'année 2013 se situe au niveau de 2008 (+8 %), au tout début de la crise économique, mais reste en deçà de l'année record de 2007 (2,66 millions EVP).

Le trafic « reefer » (produits frais) progresse fortement (+20 %). Pour le trafic de vracs solides, la progression est de 24 % (14 Mt), dont +35 % pour les céréales (7,4 Mt) et +25 % pour les charbons (2 Mt).

Pour les vracs liquides, la progression s'élève à 6 % pour le pétrole brut (23,8 Mt) mais les produits pétroliers raffinés sont en baisse (-7 % à 18,3 Mt).

Le trafic roulier (importation et exportation d'automobiles) est en baisse (305.000), en raison de la conjoncture « toujours très défavorable » sur le marché de l'automobile.

Concernant l'activité de croisières maritimes, qui concerne surtout Le Havre mais également les ports de Honfleur et de Rouen, l'activité a progressé de 10 % (277.100 passagers).

L'activité fluviale a été en « légère contraction » pour Rouen sur les vracs (4,64 Mt) mais en progression pour les conteneurs. Elle a été globalement « morose » pour Paris (-5 % à 21 Mt) en raison notamment de la baisse d'activité du BTP.