C’est un fleuron du machinisme agricole français qui s’apprête à fermer ses portes. Le groupe chinois Yto, propriétaire de l’usine de transmissions de tracteurs de Saint-Dizier (Haute-Marne), vient d’annoncer l’arrêt de la production sur ce site, ce qui représente 80 emplois. Seules quelques fonctions commerciales seront maintenues. Selon un dirigeant syndical, Yto prévoit de délocaliser la production en Chine.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !