L’année 2017 commence bien mal pour les tractoristes et leurs concessionnaires. Au premier trimestre, les immatriculations de tracteurs sont en recul de 28,4 % par rapport à la même période en 2016. Les régions céréalières sont les plus touchées avec des baisses pouvant atteindre jusqu’à 60 % dans l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire.

Hausse dans le Finistère

Les situations sont plus contrastées dans les secteurs d’élevage. Ainsi, la Sarthe enregistre une chute de 67 % tandis que le Finistère progresse de 47,4 %. Avec 112 tracteurs immatriculés en 2017, le département breton reprend même la tête du palmarès des ventes par département, une place qu’il n’avait plus occupée depuis 2014.

C. Le Gall