C’était l’attraction du dernier Sima : une nouvelle marque de tracteurs made in France. Derrière la marque Mancel se cachait le tractoriste chinois Yto-Sinomach, qui a racheté l’usine de transmissions de Saint-Dizier en 2011. Au Sima, Mancel annonçait une gamme déclinée en trois séries dans un créneau de puissance de 80 à 145 ch. Ces tracteurs devaient être commercialisés sur le marché franç...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
47%

Vous avez parcouru 47% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !