Avec 25 ans d'existence et 8.000 agriculteurs répartis sur tout le territoire, « Bienvenue à la ferme est la première marque de France », s'est réjoui Guy Vasseur, président des chambres d'agriculture (APCA), à l'occasion de la conférence de presse annuelle du réseau, le 16 avril.

Le week-end des 20 et 21 avril marquera le lancement des manifestations de printemps du réseau (plus de 1.000 dans 70 départements, à retrouver sur www.printempsalaferme.com). Des « Marchés des producteurs de pays », qui engagent 2.800 producteurs, se dérouleront tout au long de l'été.

Derrière ces rendez-vous désormais traditionnels, les chambres mettent en place, depuis 2012, de nouvelles stratégies pour positionner leurs deux marques nationales (Bienvenue à la ferme et Marchés des producteurs de pays, NDLR) « comme de véritables repères de choix dans la consommation alimentaire de proximité ».

« Il faut savoir sortir de la ferme pour développer son activité », a expliqué le président de Bienvenue à la ferme, Bernard Artigu. Ce positionnement se traduit par le développement de nouveaux outils commerciaux et supports de communication : une dizaine de sites de vente sur internet ont été mis en ligne depuis octobre 2012, et une dizaine d'autres sont en cours. De même, des points de ventes collectifs agréés s'ouvrent : « quatre magasins existent déjà et une vingtaine sont en projet », a précisé Bernard Artigu. Le développement des Drive fermiers, sur le modèle de ceux expérimentés en Gironde, marquera aussi l'année 2013. Le prochain devrait ouvrir ses portes à Lons-le-Saunier, dans le Jura.

L'offre de la marque est désormais organisée autour de quatre thématiques : les produits fermiers, la restauration, les loisirs et les séjours. Ce dernier thème prend de plus en plus d'ampleur, avec 300 offres inscrites à ce jour (fermes pédagogiques, activités ludiques...).

Une opération de communication de grande ampleur sur les médias nationaux est par ailleurs programmée pour la fin de l'année.

Bernard Artigu, qui a passé six ans à la tête du réseau, cessera ses fonctions cette année. C'est le président de la chambre d'agriculture des Hautes-Alpes, Pierre-Yves Motte, qui lui succédera.

Alain Cardinaux