La Confédération paysanne tire la sonnette d’alarme. « Le ministère a décidé, sans aucune concertation, d’exclure ces surfaces pastorales dans la grande majorité des départements français », dénonce le syndicat dans un communiqué, en référence à l’arrêté ministériel paru le 4 août dernier, dans l’indifférence générale et qui précisait les zones admissibles.

Alors qu’en 2015 et 2016 toute la France pouvait utiliser le code SPL (surfaces pastorales à prédominance ligneuse), l’arrêté limite l’admissibilité à l’arc méditerranéen et aux Pyrénées. Par rapport aux déclarations de 2015, 14 600 hectares pourraient être exclus des aides directes (DPB, etc.), voire du bénéfice des MAEC dans certains départements.

La Confédération paysanne demande au ministre de « prendre les mesures nécessaires, avant le 15 mai, pour garder ces surfaces éligibles aux aides Pac sur tout le territoire ».

Sophie Bergot