L’Organisation internationale du sucre (ISO) a donné sa première prévision complète concernant l’équilibre du marché mondial du sucre pour la saison prochaine, s’attendant à un nouveau déficit de 7,048 millions de tonnes (Mt) en 2016-17, selon son rapport trimestriel publié mardi.

L’ISO a en revanche révisé à la baisse le déficit anticipé pour la saison actuelle, d’octobre 2015 à septembre 2016, estimant qu’il s’établira à 5,744 Mt, contre 6,651 Mt précédemment estimées en mai.

« Après un an d’un large déficit statistique, le premier en cinq ans, estimé à 5,744 millions de tonnes, l’économie mondiale du sucre affronte une seconde saison avec un fossé encore plus grand entre la production et la consommation mondiales », a indiqué l’ISO dans un communiqué.

Selon l’organisation, la production mondiale de sucre de 168,01 Mt attendue la saison prochaine, en hausse de 1,31 %, ne sera en effet pas en mesure de répondre à une progression de 2,02 % de la consommation mondiale de cette matière première, estimée à 175,058 Mt en 2016-17, ce qui résultera en un déficit de 7,048 Mt.

La fulgurante ascension des cours s’est essoufflée depuis le début de juillet

Dans ses prévisions préliminaires publiées en mai, l’ISO avait précédemment estimé que l’année 2016-17 serait marquée par un déficit mondial d’environ 3,8 Mt.

« Du point de vue des fondamentaux (de l’offre et de la demande), le tableau de 2016-17 contient les trois éléments majeurs caractérisant un marché déficitaire », a estimé l’ISO, citant une consommation mondiale prévue beaucoup plus importante que la production, une balance commerciale extrêmement resserrée et une possible réduction du rapport entre stocks et consommation à un niveau critiquement bas.

L’anticipation d’un déficit pour la saison 2015-16 et 2016-17 a largement contribué à soutenir les cours du sucre, qui ont gagné quelque 60 % à Londres et près de 90 % à New York depuis la fin d’août 2015, même si leur fulgurante ascension s’est quelque peu essoufflée depuis le début de juillet.

AFP