Depuis plusieurs années, les surfaces semées en soja ne cessent d’augmenter en France. Pour l’année 2017, 142 000 hectares ont été produits, contre 38 000 ha en 2012. Et grâce aux bons rendements (29,5 q/ha en moyenne), la production de 2017 est un record, avec près de 420 000 tonnes.

« Cette année record encourage tous les acteurs à accélérer la structuration de la filière du soja en France », se félicite Terres Univia, l’interprofession des huiles et protéines végétales, dans un communiqué le 2 janvier 2018. Deux objectifs ont été fixés par la filière : cap sur les 250 000 hectares de soja à l’horizon de 2025 et mise en place d’une démarche de différenciation de la production française.

Une charte pour le soja français

Sur ce dernier point, la charte « Soja de France » sera déployée dès la récolte de 2018. Elle garantit un « soja d’origine France, non OGM, tracé et durable depuis la production jusqu’à la transformation de la graine ». Elle vise des marchés exigeants à forte valeur ajoutée, comme celui des aliments au soja (soyfoods), ou des filières animales de qualité.

Terres Univia précise aussi que le soja est une culture particulièrement bien adaptée à l’agriculture biologique. Environ 18 % des surfaces de soja sont cultivées selon ce mode en France.

A.M.