Groupama a engagé la cession de sa filiale Gan Eurocourtage ainsi que de ses activités d'assurance et de courtage au Royaume-Uni, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

« La direction a annoncé hier soir (le 11 janvier 2012) la mise en vente prochaine de Gan Eurocourtage et de sa filiale anglaise aux membres du bureau du CCE », a affirmé Philippe Goret, porte-parole CGT du collectif Groupama Gan, confirmant une information obtenue par l'AFP de source proche du dossier.

Interrogé par l'AFP, Groupama n'a pas souhaité commenter cette information. La direction a précisé qu'elle souhaitait là « engager un dialogue organisé face à des manifestations de marques d'intérêt exprimées spontanément par certains groupes au cours des dernières semaines », mais « qu'aucune décision [n'était] prise à ce stade ».

Groupama avait annoncé, à la mi-décembre 2011, un accord avec la Caisse des dépôts (CDC) qui prévoyait une recapitalisation de Gan Eurocourtage par l'établissement parapublic, à hauteur de 300 millions d'euros et sous forme d'actions de préférence (sans droit de vote).

Cette recapitalisation « devait sûrement rendre une mariée un peu plus belle pour les acquéreurs en lui donnant un taux de solvabilité de l'ordre de 350 % pour faire monter la facture », a estimé Philippe Goret.

Il estime le nombre de salariés de la filiale de Groupama à plus de 3.000, comptant les effectifs de Groupama Transport (près de 1.200) qui a été raccordé à Gan Eurocourtage (2.000) depuis le 1er janvier 2012.

L'accord avec la CDC incluait également un rapprochement entre les foncières Silic, contrôlée par Groupama (44 %), et Icade, dont le capital est majoritairement détenu par la CDC (56 %).

Ces deux opérations devaient permettre de renforcer la solvabilité de l'assureur mutualiste, sous pression depuis l'été et le coup de folie des marchés financiers.

« Nous avons toujours dit que l'intervention de la CDC ne répondait aucunement à l'ensemble des problèmes posés à l'intérieur de l'entreprise, que cela permettait d'atteindre le seuil de solvabilité pour le 31 décembre et de faire bonne figure, mais qu'un certain nombre de chantiers seraient sans doute revus », a ajouté le syndicaliste.

Dans l'hypothèse de la cession de Gan Eurocourtage et des activités britanniques, la direction a assuré que « Groupama sera très attentif à la qualité, à la solidité financière et aux engagements pris à l'égard des équipes par les potentiels repreneurs ». Un CCE doit avoir lieu le 20 janvier 2012 sur le sujet.

Gan Eurocourtage est la troisième compagnie d'assurance sur le marché du courtage, avec un chiffre d'affaires de 1,587 milliard d'euros en 2010.

Lire également :