Ségolène Royal a affirmé, lors de sa visite le 10 mars au Salon de l'agriculture, que la France ne devait «plus faire de concessions» en matière agricole à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) «tant que les productions étrangères ne présenteront pas les mêmes garanties qu'en France».

La candidate PS a dit sentir les agriculteurs «inquiets» du changement des règles de la politique agricole commune et s'est voulue rassurante en s'engageant à «préparer avec eux la réforme de la Pac».

A son arrivée, Ségolène Royal avait pris son petit-déjeuner avec des éleveurs et le président de la FNSEA, Jean-Michel Lemétayer. Ils l'ont régalée d'un filet de charolais, qu'elle a mangé de bon appétit, avec deux verres de vin. Elle a également dialogué avec Régis Hochart (Confédération paysanne).