Un rapport de la Cour des comptes européenne, publié le 1er juillet 2014, répond à la problématique « Le soutien de l'Union européenne à l'investissement et à la promotion dans le secteur vitivinicole est-il bien géré et ses effets sur la compétitivité des vins de l'UE sont-ils démontrés ? ».

Les conclusions mettent en avant que cette aide européenne est un doublon de la politique de développement rural. Le rapport relève également que ce financement, qui devrait passé de 522 à 1.160 millions d'euros pour 2014-2018, est plus utilisé pour renforcer des marchés que pour en développer de nouveaux.

Sur cette base, la Cour des comptes a formulé des recommandations réparties entre mesures d'investissements et mesures de promotion.

Il en ressort notamment que les Etats membres et la Commission doivent mettre en place une traçabilité plus précise autour des demandes de financements et la réelle nécessité de celles-ci.

Retrouvez l'ensemble des recommandations émises par la Cour des comptes sur le site de l'Union européenne.