Des arrêtés préfectoraux limitant l'usage de l'eau ont été pris dans huit départements en raison de la sécheresse provoquée par l'absence de pluie depuis plusieurs semaines, a indiqué mercredi le ministère de l'Ecologie.

Dans la Seine-et-Marne, l'Essonne et le Val-de-Marne, les zones couvrant la nappe phréatique de Champigny sont placées sous le niveau d'alerte 3, le plus élevé, dit de « crise renforcée », qui impose des restrictions maximales, y compris pour l'irrigation des cultures par les agriculteurs.

Dans les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime, l'arrêté demande de réduire de moitié les ponctions sur la ressource, ce qui correspond à un niveau d'alerte 2.

Le Cher, la Charente et la Vienne sont placés au niveau d'alerte le plus faible.

Au début d'avril, plus de la moitié (58 %) des nappes phréatiques affichaient « un niveau inférieur à la normale », a indiqué le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) mardi dans son bulletin de situation.

Lire également :