Le conseil régional du Poitou-Charentes a voté ce lundi 30 mai 2011 une aide d'urgence de 1.000 euros pour chacun des 5.200 éleveurs actuellement touchés par la sécheresse qui affecte sévèrement les quatre départements de la Région.

Ce fonds d'urgence de 5 millions d'euros, adopté au cours d'une commission permanente, sera disponible dès cette semaine. Il a pour premier objectif de prendre en charge l'achat du fourrage et des frais de transport.

« La sécheresse est un problème extrêmement grave pour lequel le gouvernement reste inerte. C'est pourquoi j'ai décidé de débloquer une aide d'urgence pour chaque éleveur qui souffre », a expliqué à la presse Ségolène Royal (PS), présidente du Poitou-Charentes.

En contrepartie de cette aide, « les éleveurs doivent dès maintenant réfléchir au changement des pratiques culturales, c'est-à-dire à utiliser et à planter, à la prochaine saison, des cultures destinées à nourrir le bétail moins consommatrices d'eau », a-t-elle ajouté.

Pour cela, une enveloppe de 1,2 million d'euros a été adoptée par la Région afin d'encourager l'implantation de cultures légumineuses dans les rotations afin de réduire les consommations d'eau.

« Cette sécheresse montre qu'il faut vraiment changer de méthode en matière agricole, cesser de mettre du maïs irrigué dans des espaces fragiles qui, autrefois, étaient destinés à l'élevage et qui désormais n'ont plus suffisamment d'eau pour se développer », a indiqué Mme Royal.

Elle a par ailleurs annoncé la mise en place d'un numéro vert destiné à faciliter les échanges entre ceux qui disposent de fourrage et les agriculteurs qui en ont besoin pour nourrir leurs bêtes.