L’Inra et le Cnes (Centre national d’études spatiales) ont signé lundi 22 juillet une convention-cadre de coopération relative à la définition et l’utilisation des systèmes spatiaux dans les domaines de l’agriculture et de l’environnement. L’un des grands objectifs communs sera d’apporter des solutions aux agriculteurs pour s’adapter au changement climatique.

Exploiter les images satellites

Le Cnes et l’Inra collaborent depuis de nombreuses années dans différents domaines de recherche impliquant l’usage des satellites. C’est notamment le cas dans le cadre de missions spatiales en lien avec l’observation de la Terre : micro-ondes avec Smos (mesure de l’humidité du sol et salinité de l’eau), optique avec Spot-Végétation puis Venμs (étude de la végétation par microsatellite) ou plus récemment avec la mission franco-indienne infrarouge thermique Trishna principalement affectée à l’estimation du stress hydrique des cultures.

La collaboration entre les deux organismes de recherche publics permettra aussi de développer l’étude des images satellites pour effectuer des prévisions de récolte.

Corinne Le Gall