Après quelques jours de grosses chaleurs, l’Hexagone va pouvoir recommencer à respirer à partir de jeudi. « L’épisode devrait prendre fin dès jeudi sur l’ouest du pays, puis vendredi ailleurs, avec un rafraîchissement notable au nord et à l’ouest », annonce Météo-France sur son site mercredi soir. Il rappelle néanmoins que le Sud-Est continuera d’être concerné par les fortes chaleurs durant le weekend. Jeudi devrait également être la journée la plus chaude de l’épisode caniculaire pour les régions les plus à l’est.

Les records tombent

Durant ce phénomène climatique, les records de chaleurs ont été nombreux à tomber. La moyenne nationale a été dépassée avec 26,2°C ce mardi 19 juin. « On a battu une quinzaine de records mensuels entre la Bretagne, la Basse-Normandie et les Pays de Loire. On a mesuré 34,5°C à la station de Louvigné-du-Désert, dans l’Ille-et-Vilaine, contre 33°C le 27 juin 1986. Dans les stations de Flers, dans l’Orne, et Ernée, dans la Mayenne, le mercure a atteint 34,1°C, contre respectivement 32,7°C et 33,7°C le 19 juin 2005. De Biarritz, où on a mesuré 37,8°C, à Bordeaux ou Nantes, avec 36,5°C, il n’avait jamais fait aussi chaud avant un 20 juin. Ce mercredi 21 juin, des records de températures maximales devraient encore tomber », analyse Météo-France.