Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il ne fallait pas opposer écologie et agriculture, plaidant pour une « agriculture durable, respectueuse de son environnement » et de « la santé des paysans », mardi en Alsace, lors de la présentation de ses voeux au monde rural.

« N'opposons pas en France l'écologie et l'agriculture », a lancé le président de la République, qui s'exprimait devant près de 2.000 personnes, à Truchtersheim (Bas-Rhin).

« Les agriculteurs vivent de la nature et au milieu d'elle. Les présenter comme des ennemis de leur propre milieu de vie est inepte. Je veux réaffirmer clairement mon attachement à une agriculture durable, respectueuse de son environnement et qui ne met pas en danger la santé des paysans », a-t-il ajouté.

Selon lui, « c'est toute la question du Grenelle de l'environnement : nous essayons de réconcilier ces sujets fondamentaux que certains voudraient opposer sans cesse », a-t-il dit.

« Ceux qui veulent opposer environnement et agriculteurs, ce sont ceux qui voudraient vous transformer en jardinier, en cantonnier. Je n'ai rien contre cela mais les agriculteurs sont des producteurs, pas les cantonniers du canton. Ils produisent, ils ont du savoir-faire », a-t-il insisté.

« La préoccupation environnementale est tellement importante qu'elle ne doit pas être l'apanage de ceux qui font profession d'écologisme », a-t-il également affirmé.

Par ailleurs, le président de la République a annoncé la simplification du regroupement des élevages autorisés et le relèvement à 44 tonnes du poids maximal pour les poids-lourds transportant des produits agricoles et agroalimentaires.

La FNSEA explique que ces « mesures importantes » « répondent à des demandes récurrentes et réitérées » du syndicat « concernant la compétitivité de nos exploitations ».

« Dans une Europe où circulent librement tous les produits agricoles, il n'est pas supportable d'alourdir nos charges nationales par des réglementations ou des contraintes supplémentaires aux obligations européennes. Dans cet esprit, la FNSEA demande au gouvernement de poursuivre dans cette voie. En effet, malgré ces avancées, nous n'en serons même pas au niveau européen ! », indique le syndicat dans un communiqué.

Lire également :