Une telle invasion ne s’était pas produite depuis plus de 60 ans, a assuré Ignazio Floris, professeur d’entomologie à l’université de Sassari, en Sardaigne, interrogé par le journal La Stampa le 10 juin 2019.

Un tapis d’insectes

La région actuellement la plus touchée se trouve dans le centre de l’île, où l’on peut voir des zones totalement recouvertes d’un tapis de sauterelles, selon la Coldiretti, principale organisation agricole italienne, qui a lancé l’alerte lundi dans un communiqué.

Selon l’organisation, les exploitations concernées par l’invasion se retrouvent sans pâturages et les cours des fermes sont envahies. « Juin et juillet, mais aussi août sont les mois favorables à la propagation des sauterelles qui se développent sur les terres non cultivées, mais se déplacent aussi dans celles qui sont cultivées pour se nourrir », souligne la Coldiretti.

L’organisation agricole précise que tout traitement pour remédier au problème serait pour l’heure inefficace mais qu’une solution consisterait à labourer les terres, surtout celles qui ne sont pas cultivées et qui représentent un lieu idéal pour la prolifération des sauterelles.

AFP